Accueil À la une Forum africain de l’investissement et du commerce: Le marché algérien très prometteur

Forum africain de l’investissement et du commerce: Le marché algérien très prometteur

PARTAGER

Les travaux de la 5e édition du Forum africain de l’investissement et du commerce (AFIC5) ont débuté, hier, à l’hôtel Sheraton d’Alger, en présence des représentants de différents pays africains et arabe, de nombreux hommes d’affaires et experts.

 

Les travaux de la 5e édition du Forum africain de l’investissement et du commerce (AFIC5) ont débuté, hier, à l’hôtel Sheraton d’Alger, en présence des représentants de différents pays africains et arabe, de nombreux hommes d’affaires et experts. Organisé, sur le thème, « Afrique… Technologie… Développement», cet événement, vise, entre autres, de créer de nouvelles formes de collaboration et de partenariats durables, l’établissement de liens commerciaux intra-régionaux et internationaux.

Intervenant à cette occasion le secrétaire général du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, M. Ahmed Kaci, a mis en avant les grandes réalisations de l’Algérie dans les différents domaines. Il a indiqué que le marché algérien est «très prometteur» et offre de «nombreuses opportunités surtout dans le domaine touristique» pour les entreprises étrangères.

«Aujourd’hui, dit-il, notre pays est en effet un vaste marché en pleine mutation et cela grâce aux efforts consentis par les pouvoirs publics notamment en investissements dans l’infrastructure». De son côté, Ahmed Amine Boutalbi, directeur général du Centre arabo-africain d’investissement et de développement (CAAID) a exprimé à l’occasion sa pleine satisfaction quant à la tenue de cette 5e édition du forum africain. Il a indiqué que dans le cadre actuel marqué par la crise financière, l’Algérie à besoin d’organiser ce genre d’événements qui constituent une opportunité aux entreprises nationales pour nouer des partenariats et de chercher des marchés pour l’exploration de leurs produits. Dans une déclaration à El Moudjahid, Abderrahmane Benkhalfa, expert financier, a indiqué que ce forum est une bonne initiative pour la promotion du marché national. Il a estimé que le fait que notre pays a atteint des niveaux de développement important dans certains secteurs notamment l’agriculture, l’industrie, et du tourisme, il est temps de passer au développement de l’économie des services.

«Nous sommes dans le besoin à investir dans l’image et la confiance», a-t-il dit. Rappelant qu’une convention de partenariat entre 40 pays africain pour la création d’une zone de libre-échange a été signée récemment, avant de préciser que «cette convention, est un signal fort de la volonté d’aller vers une intégration plus intense entre ces pays. Pour que cette zone soit efficace et rentable, l’ancien ministre des Finances a insisté sur la nécessité que toutes les valeurs ajoutées produites à l’intérieur de tous les pays signataires de la convention doivent être très importante.

En réponse à une question relative à l’absence de banques algériennes dans les pays africains, il a indiqué qu’il faut intensifier les partenariats dans les finances avec les banques africaines pour faciliter et encourager l’exportation. Il y a lieu de noter qu’en marge de ce forum, plusieurs activités sont programmées ; notamment, des ateliers de formation, des rencontres B2B, une exposition diversifiée. Il y aura également au menu de la rencontre, des forums économiques sur des sujets importants tels que «la femme entrepreneure arabe et africaine», «sécurité alimentaire et agriculture», «financement bancaire et crédit», «tourisme et service», «technologie», «énergie renouvelable» et «exportation».

El Moudjahid

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here