Accueil À la une Guerre commerciale : Trump menace la Chine d’une nouvelle salve de taxes...

Guerre commerciale : Trump menace la Chine d’une nouvelle salve de taxes douanières

PARTAGER

Nouvel épisode dans la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine. Donald Trump veut de nouvelles taxes douanières sur les importations chinoises, en riposte aux mesures de rétorsion de Pékin, qui se dit prêt à aller jusqu’au bout.

Du tac au tac. Le président Donald Trump a menacé, jeudi, d’imposer 100 milliards de dollars de nouvelles taxes douanières sur les importations chinoises en réponse « aux représailles injustes » de Pékin après une première série de mesures américaines.

« J’ai demandé au ministère du Commerce d’examiner si 100 milliards de dollars supplémentaires de tarifs douaniers seraient adaptés en application de l’article 301 [sur la propriété intellectuelle] et, dans ce cas, d’identifier les produits sur lesquels ils pourraient être imposés », a indiqué le président des États-Unis dans un communiqué.

« Plutôt que de remédier à sa mauvaise conduite, la Chine a choisi de nuire à nos agriculteurs et à nos fabricants », a accusé Donald Trump.

La Chine prête à payer le prix « quel qu’il soit »

En réponse, Pékin s’est déclaré vendredi prêt à « aller jusqu’au bout » et « quel qu’en soit le prix ».

« Si les Etats-Unis ignorent l’opposition de la Chine et de la communauté internationale et persistent dans leurs mesures unilatérales et protectionnistes, la Chine est prête à aller jusqu’au bout, quel qu’en soit le prix », a indiqué le ministère chinois du Commerce dans un communiqué.

Les médias officiels chinois dénoncent tous une « tentative d’intimidation ridicule [qui reflète une] profonde arrogance de l’élite américaine » et traduit la colère et la frustration croissantes d’un président multipliant les déclarations incendiaires « sans se soucier des conséquences ».

De son côté, le représentant américain au commerce (USTR), Robert Lighthizer, a pris soin de noter dans un communiqué que, comme les mesures de rétorsion commerciale annoncées le 3 avril par les États-Unis qui ont provoqué l’ire et la menace de riposte de Pékin cette semaine, elles n’entreraient en vigueur qu’à l’issue d’un processus de consultation publique.

Pour autant, la perspective d’un conflit commercial en bonne et due forme inquiète les investisseurs et les cours de Bourse en ont pâti ces dernières semaines.

« Le président Trump propose une réponse appropriée à la récente menace de la Chine d’imposer de nouveaux tarifs douaniers. Après une enquête détaillée, l’USTR a trouvé des preuves irréfutables que les actions déraisonnables de la Chine menaçaient l’économie américaine », a-t-il poursuivi. L’USTR dénonce une nouvelle fois des pratiques chinoises qui relèvent, selon les Américains, du pillage de la propriété intellectuelle des entreprises américaines qui veulent ou font affaire en Chine.

Pékin frappe le cœur de l’économie américaine

En réponse à la publication mardi par l’administration Trump d’une liste provisoire de produits importés de Chine susceptibles d’être soumis à de nouveaux droits de douane, Pékin avait répliqué avec une liste visant des produits américains plus stratégiques, dont le soja, l’automobile et l’aéronautique pour un montant équivalant aux premières mesures annoncées mardi par Washington : 50 milliards de dollars.

Pékin a pris soin d’établir sa liste de futurs produits à taxer pour frapper le plus durement possible des régions qui ont voté en faveur de Donald Trump, selon les experts. Une manière d’exercer un maximum de pression sur le milliardaire, qui assure qu’il briguera un second mandat.

La Chine a aussi effectué jeudi auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) une démarche officielle concernant la première série de taxes douanières américaines.

France 24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here