Accueil À la une Journée internationale de l’Afrique : Messahel rappelle «l’engagement permanent» de l’Algérie dans...

Journée internationale de l’Afrique : Messahel rappelle «l’engagement permanent» de l’Algérie dans le processus d’intégration économique du Continent.

PARTAGER

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a rappelé jeudi à Alger, l’engagement «permanent» de l’Algérie dans le processus d’intégration économique de l’Afrique dans lequel elle s’est investie dans la réalisation d’importants projets structurants renforçant les atouts du Continent dans le domaine. 

 

En effet, le ministre a souligné que l’Algérie : « s’est investie dans la réalisation de projets régionaux structurants qui confortent les atouts économiques du continent, comme la route transaharienne Alger-Lagos, la dorsale transaharienne à fibre optique Alger-Abuja et le Gazoduc Alger-Lagos ».

Dans le même contexte, il a révélé que :« la décision de l’Union africaine de lancer, en janvier 2018, le marché unique du transport aérien africain qui ne manquera pas d’améliorer la connectivité du continent, d’accroitre le commerce et les investissements transfrontaliers et de créer des emplois conséquents ».

La mise en œuvre de l’Architecture de Paix et Sécurité de l’Union africaine  selon le ministre : « a donné lieu à des résultats appréciables dans le cadre de la prévention et de la gestion des conflits »,  ajoutant que « pour importantes qu’elles soient, ces avancées restent insuffisantes devant l’ampleur des défis que représentent l’instabilité, l’insécurité la persistance de conflits et le terrorisme qui menacent et entravent considérablement les efforts de développement du Continent ».

Abdelkader Messahel a également indique que : « ont contribué à l’apparition de nombreux fléaux tels que le crime organisé, le trafic de drogue, le trafic des armes, la traite des êtres humains et les flux migratoires illicites qui ont pris ces dernières années une proposition alarmante », saluant dans ce sens, « l’effort collectif consenti par les pays africains pour faire face efficacement à ces défis et réduire les fléaux ».

Il a affirmé aussi que : « la pertinence de la démarche visant à la prévention des conflits en s’appuyant sur des politiques efficaces de déradicalisation et sur le développement socio-économique qui reste le meilleur rempart contre l’insécurité et l’instabilité ».

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here