Accueil À la une Des motos à crédit pour les travailleurs chez VMS industrie

Des motos à crédit pour les travailleurs chez VMS industrie

PARTAGER
La marque locale de montage de motocycle VMS Industrie a lancé ce mois de novembre, une formule qui permet aux travailleurs d’acquérir une moto sans recourir à la banque ou payer plus.

 

Selon le patron de cette compagnie Abdelkerim Saighi rencontré jeudi au marge du Salon du transport de la Logistique, cette formule est destinée aux entreprises dont les travailleurs rencontrent des difficultés pour se rendre au travail ou rentrer chez eux. « La moto devient de plus en plus le moyen de transport approprié notamment avec la hausse des prix des véhicules à quatre roues et le carburant », explique Saighi. Il ajoute : « Nous avons pensé à offrir une solution qui arrange à la fois les travailleurs et leurs employeurs. Les camionneurs qui rentrent le soir au parc peuvent utiliser les motos pour rentrer chez eux. C’est un moyen de transport efficace et pas cher ».

Pour bénéficier de cette offre, la première du genre en Algérie, les compagnies intéressées doivent signer une convention avec VMS Industrie. « Nous signons des conventions soit avec le Comité de participation de l’entreprise ou la commission de gestion des œuvres sociales ou carrément avec la direction générale de l’entreprise », explique-il. Il enchaine : « Une fois la conventions signée, le travailleur intéressé aura sa moto qu’il payera par tranche selon son revenu mensuel ».

Interrogé sur l’intérêt suscité par cette formule, il dira que le nombre d’entreprises des deux secteurs public et privé qui sont intéressées de signer des conventions avec eux sont en constante augmentation. « Nous avons déjà signé une convention avec le Port d’Annaba et des négociations avancées sont en cours avec des entreprises basées à Alger, Bejaia, Jijel et autres », dit-il.

En plus du payement par tranche, les acquéreurs des motos VMS Industrie bénéficieront une assurance pendant une année et d’un casque gratuit.

Notre interlocuteur, nous affirme par ailleurs, que son entreprise est en discussions avancées avec une banque étrangère présente en Algérie en vue de lancer la vente des motos par crédit bancaire. « Nous sommes sur le point de conclure un accord avec une banque étrangère présente en Algérie pour lancer la vente de nos produits par crédit bancaire », révèle-t-il.

VMS Industrie une entreprise en pleine expansion

Basée à Ighzer Amokrane à Bejaia, VMS Industrie a inauguré une nouvelle unité de montages dans la commune de Toudja dans la même wilaya. Une inauguration qui a permis à l’entreprise de doubler sa production qui est passée de 8000 unités en 2017 à 17 000 cette année. Pour les projections futures, le manager général de la compagnie avance le chiffre de 26 000 unités pour l’année 2019. Avec le volume de production et de vente réalisé cette année, VMS Industrie deviendra le leader du marché national des deux roues. « Avec les résultats de cette année, nous passerons au stade du leader national », affirme la même source qui compte beaucoup sur la nouvelle unité de Toudja pour augmenter le taux d’intégration. « Le taux d’intégration des scooters est actuellement à 33% et celui des véhicules à trous roues est 45%. Nous sommes déterminés à l’augmenter avec la mise en service complète de l’unité de Toudja qui contient le premier centre technique en Algérie dédié aux essais », indique-t-il.

Un œil sur le marché étranger

Après avoir assuré une prise dans les quatre coins du pays, VMS Industrie a entamé les prospections pour placer ses produits au-delà des frontières nationales. « Nous avons envoyé des échenillons à la Côte d’Ivoire qui nous ont donné un bon écho », a-t-il affirmé. Il poursuit : « Les premières opérations d’exportation vers ce pays auront lieux avant la fin de l’année prochaine ». Pour augmenter ses chances sur le marché international qui ne fait pas peur à  Abdelkerim Saighi, la jeune entreprise a entamé les démarches nécessaires pour obtenir la certification WMI « World Manufacturer Identifier » ou en français « Code constructeur ». Une fois obtenue de SAE International, un organisme international basé aux États-Unis, VMS Industrie pensera au marché européen.

Source: Lire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here