Accueil À la une Création de 11 centres d’appui à la technologie et à l’invention « CATI »

Création de 11 centres d’appui à la technologie et à l’invention « CATI »

PARTAGER

Onze (11) centres d’appui à la technologie et à l’invention (CATI) ont été créés en 2018 au niveau des universités et des entreprises, a indiqué dimanche Mohammed Sebbagh, responsable chargé des statistiques à l’Institut national algérien de la propriété industrielle (INAPI).

« Le CATI constitue une bibliothèque digitale et électronique, un centre de formation et un centre d’appui aux affaires. En Algérie, nous en avons créé onze en 2018 », a expliqué à l’APS M. Sebbagh en marge d’une rencontre sur l’invention et la qualité des produits nationaux.

Ainsi, le nombre de CATI dont dispose l’Algérie à ce jour s’élève à 54 centres qui permettront d’améliorer les capacités et les compétences nationales dans le domaine de l’exploitation en ligne des bases et des banques de données sur les brevets et plusieurs millions de revues scientifiques et techniques disponibles à travers les différents réseaux de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), selon les détails fournis par M. Sebbagh.

Les centres d’appui à la technologie et à l’invention visent à encourager la politique de promotion de la compétitivité des entreprises du secteur industriel, particulièrement de la PME, et ils permettent aussi de stimuler l’innovation et le transfert technologique à travers principalement l’établissement de ces réseaux, en permettant ainsi l’émergence et le développement d’un marché de la connaissance, considéré comme le levier de la créativité entre le monde de la recherche et le secteur économique, a souligné le même responsable.

La création de ce genre de centres vise aussi à faciliter l’exploitation des bases de mise en oeuvre du projet CATI en Algérie qui comprend des informations d’ordre technique, juridique et commercial. « Ces centres visent à soutenir des activités liées au transfert technologique et à la formation, et ils rappellent, entre autres, l’existence de beaucoup de recherches et d’innovations qui ne sont pas exploitées par manque de coordination entre l’université et l’entreprise », a ajouté le responsable de l’INAPI.

Par ailleurs, l’INAPI a enregistré durant 2018 le dépôt de 5361 marques de produits industriels, soit 4349 marques nationales et 1012 marques étrangères, a ajouté M. Sebbagh.

Durant cette même période allant de janvier 2018 au 31 octobre de la même année, l’INAPI a reçu 533 dépôts de brevets d’invention, dont 141 classiques et 392 PCT (pour Patent Coopération Treaty), d’après les statistiques fournies à l’APS.

Source: Lire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here